Épisode de pollution de l'air aux particules fines : recommandations à suivre

En raison d’un épisode de pollution de l’air aux particules fines (PM10) sur le bassin Lyonnais / Nord-Isère, et afin de gérer la pollution atmosphérique sur cette même zone, des recommandations sanitaires ainsi que comportementales doivent être observées dans l’intérêt de tous.

Épisode de pollution aux particules fines du 5 décembre 2017

Vous trouverez-ci dessous les recommandations à observer afin de vous protéger au maximum des effets du pic de pollution, et réduire autant que possible les sources d’émissions polluantes.

Épisode de pollution aux particules fines : recommandations sanitaires

Pour les personnes sensibles et vulnérables :

  • Éloignez vous des grands axes routiers aux périodes de pointes.
  • Éloignez vos enfants de la pollution automobile.
  • Limitez les sorties durant l’après-midi (de 13h00 à 20h00).
  • Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air, celles à l’intérieur peuvent être maintenues.
  • En cas de symptômes ou d’inquiétudes, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin.

Épisode de pollution aux particules fines : recommandations comportementales

Afin de limiter les conséquences du pic de pollution, la préfecture de l’Isère formule les recommandations comportementales suivantes :

Aux particuliers :

  • Si vous vous chauffez au bois,veillez à utiliser un appareil performant.
  • Évitez de brûler vos déchets verts.
  • Maîtrisez la température de votre logement (19°C).
  • Utilisez des modes de transport limitant les émissions polluantes.

Aux usagers de la route :

  • Privilégier le recours au covoiturage.
  • Favoriser les déplacements en transports en commun en utilisant les parc-relais.

Aux entreprises de travaux publics :

  • Mettre en place sur les chantiers des mesures visant à réduire les émissions de poussières.
  • Éviter d’utiliser les groupes électrogènes sauf raison de sécurité.

Aux industriels :

  • S’assurer du bon état et du bon fonctionnement des installations de combustion et des dispositifs antipollution.
  • Reporter, si possible, les opérations qui pourraient être à l’origine d’émissions atmosphériques polluantes inhabituelles.
  • Reporter le démarrage d’unités à l’arrêt à la fin de l’épisode de pollution.

Aux entreprises et administrations :

  • Maîtrisez la température de vos bâtiments (19°C) ;
  • Adapter les modalités de travail de leurs agents, en recourant au télétravail à l’audio conférence ou à la visioconférence.

Aux agriculteurs et éleveurs :

  • Reporter les opérations susceptibles d’être à l’origine d’émissions atmosphériques polluantes.

Mesures routières pour les personnes se rendant sur la région de Grenoble

Retrouvez l’arrêté préfectoral N°38-2017-12-05-003 relatif à l’épisode de pollution atmosphérique du bassin Grenoblois pour consulter l’ensemble des informations.

Voilà cependant ce qu’il faut retenir si vous vous utilisez un véhicule pour vous rendre sur la région de Grenoble :

  • Pour les usagers de la route, un abaissement temporaire de 20 km/h est instauré sur tous les axes routiers du bassin d’air grenoblois où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h pour tous les véhicules à moteur.
  • S’agissant du territoire des 49 communes de Grenoble-Alpes Métropole, ainsi que sur l’ensemble du territoire des 46 communes de la communauté de communes du Grésivaudan et sur les 12 communes de la communauté d’Agglomération du Pays voironnais identifiées en annexe de l’arrêté préfectoral cité plus haut, la vitesse sur ces axes est limitée à 70 km/h.
  • En ce qui concerne le réseau autoroutier situé dans le bassin d’air grenoblois, la vitesse maximale autorisée est abaissée à 70 km/h uniquement sur :
    • L’A41-Sud entre le péage de Crolles et la communes de Meyland (rond-point de la Carronerie).
    • L’A48, l’A48/0 et l’A51 entre les péages de Voreppe et de Vif (péage du Crozet).

Pour plus d’informations

Rendez-vous sur :