Retour sur l'inauguration de la borne de recharge pour véhicules électriques au parking de la médiathèque

Le samedi 2 décembre 2017 à 11 heures avait lieu l’inauguration d’une borne de recharge pour véhicules électriques sur le parking de la médiathèque CAPI Agnès VARDA. A cette occasion, Monsieur le Maire Alain JURADO, Pascal GRZYWACZ, adjoint délégué aux politiques publiques liées à la qualité du cadre de vie et au développement durable, et Bertrand LACHAT, président du Syndicat des Énergies du Département de l’Isère (SEDI), ont prononcé un discours en présence de nombreux élus et de Lilôts ayant fait le déplacement.

Inauguration d’une borne de recharge pour véhicules électriques

Cette action conjointe de la Mairie de L’Isle d’Abeau, des collectivités et du SEDI, permet d’étoffer le réseau de recharge pour véhicules électriques du territoire, et donc de favoriser l’usage de véhicules propres. Une démarche qui s’inscrit dans la continuité de la politique de développement durable et de transition énergétique engagée par la commune de L’Isle d’Abeau, qui a notamment déjà équipé sa flotte de véhicules électriques pour montrer l’exemple et réaliser de nombreuses économies, tant d’un point de vue économique que d’un point de vue énergétique.

Avec aujourd’hui six bornes présentes sur le territoire de la CAPI, et 150 nouvelles bornes qui seront installées d’ici 2018 par le SEDI sur le territoire du département de l’Isère, il sera plus facile que jamais d’utiliser un véhicule électrique sans avoir à s’inquiéter de la « panne sèche ». Des bornes qui ont déjà trouvé leur place dans l’utilisation des habitats, car depuis le 30 janvier 2017, un total de 142 recharges ont été effectuées, ce qui représente plus de 10 000 kilomètres parcourus en véhicules électriques. Une transition qui va continuer à s’opérer, puisque comme nous l’apprenait Bertrand LACHAT, un sondage réalisé fin août révélait que les véhicules hybrides et électriques étaient pour la première fois en tête des intentions d’achat des Français (respectivement 72% et 48%) devant les motorisations essence (71%) et diesel (45%).

Cette inversion de tendance aura mis un certain temps à se mettre en place. Et si la voiture tout électrique s’est surtout concrétisée en 2013, l’idée ne date cependant pas d’hier : comme le rappelait Pascal GRZYWACZ, la première voiture électrique date de 1834, soit 27 ans avant l’invention du moteur à explosion. Si le prix peu élevé du pétrole freina l’intérêt pour cette technologie dans ses premières années, la pénurie à venir d’hydrocarbures couplée aux problèmes de pollution entraîne un retour en force des véhicules électriques.

Plus l’usage des véhicules électriques se banalisera et sera rendu pratique (par exemple en multipliant la présence de bornes de recharge), plus les évolutions technologiques rendront ce moyen de transport attractif et abordable pour tous les ménages. Un objectif vers lequel tendre pour la qualité de l’air de demain, et pour un avenir responsable pour nos enfants.