Depuis le 26 octobre et ce jusqu’au 9 novembre 2018, un bus roulant au GNV (Gaz Naturel Véhicules) est testé sur le réseau Ruban du territoire CAPI.

Mis à disposition par le constructeur MAN, ce bus est d’une autonomie de 560 kms. Roulant de manière silencieuse, il est rechargé à la station AS24 de Saint-Quentin-Fallavier.

Engagée dans une démarche de transition énergétique, la CAPI expérimente ainsi une solution alternative au diesel et un moyen de transports plus propre, moins polluant.

Les bus au gaz permettent en effet de :

  • respecter l’environnement en réduisant les émissions de gaz d’échappement;
  • améliorer le confort des usagers en abaissant le niveau de bruit du bus (vibrations et volume sonore des moteurs);
  • protéger la santé des citoyens en améliorant la qualité de l’air;
  • répondre aux problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité durable.

Rappel sur le GNV :
Le GNVGaz Naturel Véhicules – est utilisé comme carburant automobile. Il est identique au gaz de ville, servant notamment pour le chauffage. Il est comprimé à environ 200 bars par une station de compression afin de limiter l’espace nécessaire à son stockage dans les réservoirs situés sur le toit ou à l’intérieur du bus.

Ce gaz est extrait de gisements naturels. C’est une énergie primaire qui ne nécessite aucune transformation susceptible de polluer.

Outre le GNV, il est aussi possible d’utiliser du méthane produit dans des stations de méthanisation (usines de traitement des ordures ménagères, stations d’épuration, digesteurs agricoles) : le biogaz, gaz vert ou bio GNV.