Fleurissement de la Ville

Le fleurissement de la commune se fait en concertation avec les agents des espaces verts, à l’automne. De là, sont choisis les thématiques et les couleurs pour les différents secteurs. Ils travaillent aussi depuis quelques années sur les thématiques du Festival Blues Party ou encore du Carnaval.

Après la concertation, des plans de fleurissement sont réalisés afin de créer une homogénéité sur l’ensemble des massifs de la commune. L’horticulteur, avec lequel la Ville travaille, peut alors conseiller ou orienter sur le choix des variétés. Durant l’hiver, lors des jours de pluie, les agents fabriquent la décoration qui servira à agrémenter leurs plantations.

Tous les massifs sont amendés avec du compost durant l’hiver, un peu d’engrais organique est ajouté lors de la plantation. Ils sont également recouverts par du paillage bois, fourni par un producteur local, ce qui permet de limiter la prolifération des mauvaises herbes et l’arrosage.

Plantations au Parc Saint-Hubert

Un projet, réalisé en interne avec les agents municipaux, comprenant à terme la plantation de 10 000 baliveaux, a été élaboré afin de créer un bois et des zones d’ombre.

Au mois de mars, tous se sont mobilisés ! Nos équipes ont été assistées par la Maison Familiale et Rurale (MFR) de La Grive et par les écoliers du Groupe Scolaire 11 «La Peupleraie». Ce ne sont pas moins de 10 classes, d’environ 20 enfants, qui ont participé à cet ouvrage.

Une trentaine d’arbres, de plus gros diamètre, ont été plantés avec des fosses de 6 à 8 m3 pour un développement optimal de l’arbre et une pérennité dans le temps.Des cyprès chauves ont également été plantés le long du ruisseau afin d’amener un peu de couleur.             En savoir plus sur le projet du Parc Saint-Hubert.

Arbres remarquables

Dans le quartier Pierre Louve, au détour d’une rue, vous pourrez découvrir l’un de nos arbres remarquables.

Un grand chêne rouvre, d’environ 20 mètres de haut, habille fièrement le quartier.

Ce chêne, d’âge adulte, n’a pas encore atteint la pleine maturité. Cet arbre montre un très bon état physiologique et une bonne vitalité pour son âge. Le houpier est dense et fortement ramifié. Les derniers allongements de branches sont signifiants.

 

Villes et Villages fleuris

Le label est, pour la Ville de L’Isle d’Abeau, un gage de reconnaissance du travail autour de cette thématique, une certification indépendante vis à vis de la population et des touristes.

La commune possède actuellement 1 fleur et candidate cette année 2019 pour la seconde fleur. Résultats en 2020 !

Espèces invasives

L’une des priorités de la Ville est la lutte contre les pestes végétales et espèces invasives.

Ambroisie

L’ambroisie est une plante sauvage invasive dont le pollen provoque des allergies graves. Cette plante se développe particulièrement sur les terrains abandonnés, les friches, le long des routes, des voies ferrées, des vergers…

La lutte contre l’ambroisie est un enjeu de santé publique sur lequel chacun doit agir. Participez à la lutte contre la prolifération de cette plante.
En savoir plus

La renouée du Japon

La renouée du Japon est une plante invasive qui colonise très rapidement les terrains sur lesquels elle se trouve. Son développement rapide et  son système racinaire très étendu ont des conséquences lourdes sur l’environnement : elle élimine toute concurrence végétale et prive ainsi la faune locale de son habitat naturel, et elle accélère l’érosion des berges (elle est très présente au bord des cours d’eau).

Il faut veiller à préserver les espaces qui n’ont pas été colonisés, et éradiquer rapidement la plante dès son apparition.

Processionnaire du pin

La chenille processionnaire est un nuisible dangereux pour les humains et les animaux.

Elle possède des poils urticants microscopiques en forme de harpon qui provoquent réactions cutanées importantes, boutons, démangeaisons, lésions oculaires et respiratoires. Ils sont la cause de réactions allergiques plus ou moins graves.

Les techniques de luttes varient en fonction de la période de l’année et du stade de développement de la chenille.

Pyrale du buis

La pyrale du buis est un papillon. La chenille de ce papillon est une espèce envahissante qui consomme exclusivement des feuilles de buis. Elle est particulièrement vorace et peut anéantir les buis. Cette chenille proliférant de manière particulièrement rapide, il convient que chacun participe à son éradication.

La lutte biologique est le moyen de lutte le plus efficace. Le produit à pulvériser est le Bacillus thuringiensis, il faut renouveler l’application plusieurs fois pour supprimer de manière définitive la chenille.

« Les trames écologiques, des bénéfices multiples pour les humains » (par le SMABB)

La nature nous rend de très nombreux services mais les connaissez-vous vraiment ?

Le SMABB, en partenariat avec l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France, l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, l’Institut de Formation de l’Environnement (IFORE), et l’Union Européenne a réalisé un film d’animation sur le thème « Les trames écologiques, des bénéfices multiples pour les humains ».

Le petit film ci-dessous vous explique le fonctionnement des trames écologiques et met en évidence les impacts majeurs qu’ils ont sur les humains, et la nécessité de les préserver.

Le SMABB a été créé en 1968 et assure l’élaboration des études relatives aux ressources en eau et aux mesures à mettre en œuvre pour lutter contre la pollution. Il exécute les travaux pour assurer la gestion du risque d’inondation et le bon état écologique des eaux et des milieux aquatiques. Plus d’informations sur le rôle du SMABB : cliquez ici.